Ce que disent … les Chiffres

Même si le nombre de personnes prélevées a légèrement augmenté, le besoin en greffons ne cesse de croître et le niveau de l’activité ne suffit pas à le couvrir.

En 2014 :

  • 1 655 personnes ont été prélevées après une mort encéphalique.
    530 donneurs vivants.
  • 20 311 personnes ont eu besoin d’une greffe.
  • 579 décès faute de greffes

 

L’augmentation des besoins témoigne du succès de la greffe.

Cette technique médicale est en effet de mieux en mieux maîtrisée, avec des résultats en termes de durée et de qualité de vie en constante progression.
Les situations dans lesquelles une greffe est recommandée sont de plus en plus nombreuses et diversifiées.

Chaque année, le nombre de personnes inscrites en liste d’attente progresse.
Du fait de la pénurie d’organes à greffer, l’attente des patients peut durer des mois, voire des années.

 

TAUX D’OPPOSITION AU PRÉLEVEMENT

3 336 donneurs potentiels ont été signalés par les équipes médicales en 2013, que sont-ils devenus ?

graph2

32,9 % de refus au niveau national provient d’une opposition de la famille qui, faute d’information sur le choix du défunt, refuse le prélèvement d’organes sur leur proche.
Pour que ce taux baisse et sauver des vies, il suffit de se positionner de son vivant et d’en parler à ses proches.

 

LES ORGANES GREFFÉS

On sait aujourd’hui greffer avec succès six organes différents : le rein est le plus couramment greffé. Suivent le foie, le cœur, les poumons, le pancréas et le cœur-poumon.

Les tissus sont aussi importants que les organes, ils sauvent aussi des vies ou participent à une vie meilleure : La cornée rend la vue, la peau évite une mort certaine aux grands brulés, les valves cardiaques préviennent les arrêt du cœur, etc.…

  • 1 donneur peut sauver minimum 4 vies.

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE DONNEURS

Il est possible de prélever à partir de 3 types de donneurs:
• donneur vivant : un lobe de foie ou un rein
• donneur décédé après arrêt cardiaque : les reins et le foie
• donneur décédé par mort encéphalique : tous les organes et tissus

En dehors des donneurs vivants (414 greffes réalisées en 2013), tout les donneurs prélevés sont des personnes qui décèdent à l’hôpital en état de mort encéphalique suite à un arrêt vasculaire cérébral ou un traumatisme crânien, ou des donneurs prélevés après arrêt cardiaque (soit 53 prélèvements en 2013, donneurs difficiles à recenser).

Cela concerne seulement 0,5 % des décès à l’hôpital.