DES PATIENTS… mieux informés

Maryse pour la vie a réalisé une opération iPad visant à équiper le service Pneumologie du Pr Martine Reynaud-Gaubert de l’hôpital Nord de Marseille de 8 tablettes numériques contenant un programme informatique permettant aux futurs greffés de mieux appréhender leur parcours de soins. La remise du matériel s’est effectuée en 2011. Notre association suit les équipes régulièrement pour mettre à jour le programme et faire évoluer le matériel.

Opération iPad

De gauche à droite : Bernard Lecat, donnateur des fonds pour l’acquisition des iPads. Dr. Hélène Jullian-Papouin, Médecin chef de service du Service de Régulation et d’Appui Sud-est/Océan Indien de l’Agence de la biomédecine. Pr. Martine Reynaud-Gaubert, chef de service pneumologie Hôpital Nord. Pr. Pascal Thomas, chef de service chirurgie thoracique Hôpital Nord. Jacques Orofino, Président MPLV et Aurélie Vaneck, marraine de l’association.

 

TRANSPLANTATION THORACIQUE… révolution technologique

Nous sommes à un tournant des méthodes de greffes d’organes. Une nouvelle technologie vient d’arriver en France et va révolutionner la greffe et le Don d’organes ! Le service de Transplantation thoracique du Pr THOMAS à l’hôpital Nord de Marseille a commencé son programme clinique !

PRENEZ 6 MINUTES POUR TOUT COMPRENDRE EN IMAGE SUR L’OCS

Comment conserve-t-on les organes aujourd’hui?

ISCHEMIE

EN ISCHEMIE

Une équipe prélève le greffon et le transporte jusqu’au lieu d’implantation dans une glacière qui conserve au froid l’organe prélevé.

 

 

Robot

Comment faire évoluer le système ?

PAR LA TECHNOLOGIE OCS
(Organ Care System)

C’est un système ambulatoire de perfusion et ventilation d’organes, capable d’évaluer et d’améliorer la qualité des greffons sur le lieu de la transplantation.

 

Pourquoi l’OCS est une révolution ?

Les axes d’amélioration sont :
• Augmenter le nombre de poumons prélevés,
• Mieux estimer le fonctionnement du greffon,
• Pouvoir ressusciter un greffon de mauvaise qualité,
• Prolonger la période de conservation,
• Pratiquer des greffes «semi-programmées», c’est à dire diurnes,
• Améliorer les résultats globaux de la transplantation.

 

Comment introduire l’OCS en France ?

Pr. Pascal THOMAS

Pr. Pascal THOMAS

L’OCS n’existe pas dans l’hexagone. Il est un enjeu de santé publique et primordial pour faire avancer le Don d’organes que cette technologie arrive chez nous. MPLV met tout en œuvre pour soutenir ce projet révolutionnaire.
C’est le Pr Pascal THOMAS, chef du Service de chirurgie thoracique de Hôpital Nord à Marseille qui a alerté notre association et qui va conduire l’expérimentation visant à opérer en 2012 et 2013 cinq patients avec cette technologie. De par sa complexité physiologique (perfusion et ventilation), le poumon rend la greffe pulmonaire prioritaire ouvrant ensuite l’application de cette méthode aux autres organes.

 

Quel est le rôle de MPLV ?

Maryse ! Pour la Vie a rassemblé la somme de 270 000 € afin de financer l’arrivée de la technologie à Marseille. Ces fonds, issus d’un financement auprès du Conseil général des Bouches-du-Rhône et de familles marseillaises constituent l’action de solidarité menée pour le compte de l’AP-HM.

D’autres CHU français sont aussi en lisse pour mener de leur côté cette expérimentation. L’aboutissement national sera la prise en charge du projet par le Programme Hospitalier de Recherche Clinique et son financement public par le Soutien en Technique Innovante et Coûteuse (STIC) prévu pour l’horizon 2015.

A terme, la pratique de toutes les greffes d’organes en France devrait être faite sous cette technologie. POUR SAUVER ENCORE PLUS DE VIES